HABATA

Associant chercheurs et archéologues issus des différentes institutions des Hauts-de-France, le programme collectif de recherches HABATA a été lancé en 2016. L’objectif principal du PCR est une étude diachronique et dynamique des occupations protohistoriques des Hauts-de-France

Habata-1906.JPG
Inrap_Quadri.jpg
Halma.jpg
LogoDépartement.jpg
Douaisis_agglo.jpg
logoCD-Aisne-fond-bleu-tram.jpg
logo_cnrs.jpg
logo_sra_hdf.jpg
 

Le projet

Le développement de l’archéologie préventive durant ces vingt dernières a conduit, pour les périodes comprises entre le début de l’âge du Bronze et la fin de La Tène ancienne, à générer une importante quantité de données. Les grandes villes régionales ont connu un accroissement sans précédent de leurs aménagements péri-urbains qui ont favorisé les grands décapages, terrains privilégiés pour tenter de percevoir les modalités d’occupation de l’espace.

Durant cette longue période de la Protohistoire ancienne où l’habitat ouvert prédomine, il est difficile d’en appréhender la structuration, tout aussi difficile d’apprécier pleinement la chronologie des occupations et a fortiori mal aisé d’aborder les questions de fonction et de statut.

C’est fort de ces constats qu’a été engagé en 2016, au sein de l’atelier Bronze de l’UMR Halma-8164, cadre privilégié d’échanges inter-institutionnels, le programme collectif de recherches HABATA.

L’objectif principal du PCR est une étude diachronique et dynamique des occupations protohistoriques des Hauts-de-France. Différents objectifs thématiques ont été mis en évidence par l’équipe, répartie en sous-groupes. Pour faire ce travail, plusieurs outils méthodologiques sont utilisés. Il s’agit essentiellement d’une base de données couplée à un système d’informations géographiques et d’inventaires divers permettant de classer les informations issues des fouilles archéologiques et des études d’objets.

L’ensemble du travail réalisé permet de proposer régulièrement une restitution des résultats à la communauté scientifique au travers de l’organisation de tables-rondes, colloques et publications.

 
16_meule_dainville.jpg

Thématiques de recherche

1 - Base de données 

L’objectif du PCR est d’analyser les composantes des habitats entre le début de l’âge du Bronze et la fin de la Tène ancienne, afin d’identifier les constantes et les variabilités synchroniques ou diachroniques. Ce projet se fonde sur un classique, mais nécessaire inventaire normalisé et son exploitation par volets thématiques qui considèrent les différents grands axes de recherches liés aux habitats (bâti, fosses connexes, structuration dans le paysage) dans un cadre chronologique renforcé, nouvelles datations 14C à l’appui.

La définition de critères communs de description, nécessaire au travail initial d’inventaire, est aussi conçue comme un premier temps de réflexion susceptible de conduire à la fois à un enregistrement plus unifié sur le terrain et à de nouveaux questionnements. Une partie des données avait déjà été intégrée dans la Base Bronze de l’Inrap mise en place en 2007 (enquête nationale - Carroza, Marcigny et Talon, 2019). Il s’agit donc d’étendre l’enregistrement, dans un clone de cette base restreinte à la région d’étude, aux périodes ultérieures ici prises en compte.

2 - Architecture

Il est proposé d’aborder la question du bâti en s’appuyant sur des restitution 3D, afin d’établir une chrono-typologie des modes de constructions. Saisir les évolutions culturelles et socio-économiques reflétées par le bâti est l’un des axes majeurs du projet, un bilan préliminaire montrant que les formules architecturales ont varié au cours du temps, et peut-être aussi à l’échelle de la zone d’étude.

L’élaboration d’une typologie morpho-fonctionnelle des structures excavées constitue un autre volet du programme et un objectif d’autant plus important qu’une partie des sites régionaux ne livrant pas de bâtiments d’habitation ou alors ayant possédé des architectures, hors sol, ne laissant pas de trace, l’interprétation repose alors uniquement sur l’étude de ces fosses connexes.


4c_rendu_catenoy_tout.png
rendu_rebecques_tout.png

3 - Analyse chrono-spatiale des occupations

Si différents types de fosses, en rapport avec l’extraction de matériaux, la conservation (silos, caves, celliers), ou différentes activités spécifiques (rouissage, saunage, grillage…) ont pu être identifiées à l’occasion d’une opération ou d’une autre, cette typologie demande à être affinée, complétée, illustrée. La finalité de ce travail sur les structures excavées est double. Il est bien sûr essentiel à l’analyse spatiale intrasite comme à celle de la mise en évidence de variabilité entre les sites qui témoigne de spécialisations, de traditions différentes ou d’évolutions économiques.

La finalité de l’étude des structures est d’analyser la représentativité de chaque type de creusement dans une occupation. Leur meilleure caractérisation fonctionnelle devrait permettre d’envisager plus sereinement la lecture de l’organisation des sites. L’autre grand enseignement de ce travail est la présence plus ou moins affirmée de certains types en lien avec le phasage chronologique.

4 - Lien entre funéraire et habitat

Une nouvelle thématique émerge afin d’observer les différents liens existant entre les sites d’habitat et le domaine funéraire. L’objectif premier est de définir plus clairement cet axe et les outils nécessaires pour y parvenir.

vases-dainville.jpg